Rue Montagny

 

Plan de situation
Date de dénomination : 05.03.1896, rue Lassaigne n°3.

Cette rue honore Étienne Montagny, sixième enfant d'une fratrie de neuf du second mariage de son père avec Fleurie Bréas, né à Saint-Étienne le 17 juin 1816 (consulter le registre), mort à Paris le 25 mai 1895.
D'abord peintre et graveur, il s'est ensuite tourné vers la sculpture avec pour maîtres David d'Angers et Rude. Chevalier de la Légion d'honneur en 1867. Il a réalisé de nombreuses statues dont la Métallurgie et la Rubanerie qui ornent l'entrée de l'hôtel de ville de Saint-Étienne. Elles ont été financées par un legs de 20 000 F d'Hippolyte Royet à la ville et de 5000 F de sa soeur Coraly.
Mais, à travers lui, c'est une très nombreuse famille de graveurs, ciseleurs, damasquineurs (qui incrustent à froid un métal précieux dans un autre pour le décorer) et sculpteurs qui est honorée. Voir la généalogie d'Étienne Montagny.
En ligne directe :
- son père, Philibert Joseph, neuvième enfant d'une fratrie de quinze, né à Saint-Étienne le 12 mai 1770, mort dans cette même ville le 31 mars 1838, graveur, veuf de Marie Besson, marié à Fleurie Bréas.
- son grand-père, Antoine, septième enfant d'une fratrie de quinze, né à Saint-Étienne le 29 juin 1736, mort dans cette même ville le 9 novembre 1782, graveur, marié à Françoise Fayolle.
- son arrière grand-père, Jean (ou Jean-Baptiste selon les écrits), fils de Clément Montagny, lui-même graveur et de Julienne Jacob, né à Saint-Étienne le 22 septembre 1707, mort dans cette même ville le 26 février 1752, graveur, marié à Andrée Bérardier.
De nombreux autres membres de la famille exercèrent les mêmes métiers, notamment son oncle Fleury, né à Saint-Étienne le 4 février 1760, mort à Marseille en 1836. Il était à Paris lorsque fut créée la manufacture d'armes de Versailles et fut donc appelé à y travailler avec Augustin Dupré, Dumarest et Galle. Il fut nommé directeur de la Monnaie de Marseille.
Étienne Montagny, BM Saint-Étienne

Tombe de la famille Montagny au cimetière du Crêt-de-Roc à Saint-Étienne où reposent, entre autres, les parents d'Étienne

Oeuvres d'Étienne Montagny
Statue de la Métallurgie (23 octobre 1872)

Vue de côté avec le nom de l'artiste

Statue de la Rubanerie (25 septembre 1875)
Modèle : Jeanne Épitalon (1853-1932) petite fille de Denis Épitalon mère d'Auguste Guitton et grand-mère de Jean Guitton

Au pied de la statue, le visage de Jacquard et son métier à tisser

Vierge de 1861, Grand'Église

Vierge dominant l'église de Notre-Dame du Bon Secours sur le colline des Pères

-----------------------------------------

Oeuvre de Jean-Pierre Montagny, cousin en second d'Étienne
Médaille du baptême du Prince impérial
Château de Compiègne ©RMN / Jean Hutin
Retour page d'accueil