Rue Beaunier  

Plan de situation
Date de dénomination : 11.08.1881, ancien chemin de l'hospice du Soleil ou chemin vicinal n°7.

Louis Antoine, fils d'Antoine Louis Beaunier, avocat au parlement et de Catherine Louise Clémentine Sourdeau, né à Melun le 15 janvier 1779, mort à Paris le 20 août 1835.
Ingénieur des mines de Paris, il a largement contribué à la création de l'École des mines de Saint-Étienne (voir l'ordonnance royale du 2 août 1816) dont il fut le premier directeur de 1816 à 1835. Il aura comme élèves Fourneyron et Boussingault. En 1817, il fit établir, le long du Furan, à la Bérardière (aujourd'hui commune de Saint-Priest-en-Jarez), sur des fonds privés, une fonderie d'acier raffiné. Celle-ci sera reprise à son décès par les frères Jackson. À la suite des promoteurs Moisson-Desroches et Louis de Gallois et ayant vu les chemins de fer anglais, il obtient, d'une ordonnance du 26 février 1823, l'autorisation, pour sa compagnie créée préalablement, de construire la voie ferrée de Saint-Étienne à Andrézieux, ligne à traction hippomobile, ouverte en mai 1827, d'abord exclusivement destinée aux marchandises et en particulier le charbon. La traction mécanique arrivera plus tard grâce à Marc Seguin. Chevalier de la Légion d'honneur en 1819 et Officier en 1933.
Le 27 avril 1832, Beaunier est nommé Inspecteur général des mines de 1ère classe pour la région centre.
Un puits de mine a porté son nom sur la concession de Villars.
En savoir plus...
Portrait de Louis Beaunier

Signatures de Beaunier et Calmelet dans l'Atlas des Concessions du Terrain Houiller de la Sarre, Sarrebruck 1810

Situation de l'École des mineurs à sa création, sur la route de Roanne au Rhône, aujourd'hui rue Charles de Gaulle
Plan de 1824, archives municipales

Son nom sur la façade de l'École des Mines

La façade de l'École des Mines

Plaque rappelant la concession de la première ligne de chemin de fer en Europe continentale (rue Bergson)
En savoir plus sur la première ligne de 1827

Plaque sur le socle du buste de Marc Seguin, gare de Châteaucreux

Médaille en argent gravée par Alexis-Joseph Depaulis (1790-1867), commémorant l'ordonnance du roi du 21 juillet 1824 autorisant la Compagnie créée suite à l'ordonnance du 26 février 1823 à prendre le nom de "Compagnie du chemin de fer de Saint-Étienne à la Loire"
Collection Ville de Saint-Étienne / musée du vieux Saint-Étienne

Plan de 1870 montrant la gare de La Terrasse au lieu-dit La Mottetière le long de la route Impériale n° 82

Premier pont, étudié par Beaunier, de la ligne Saint-Étienne-Andrézieux (ouvrage classé)

Premier pont, image Google earth

La rue de la République et au fond le puits Beaunier à Villars

La recette du puits Beaunier à Villars (Editions Johannès Merlat)
Retour page d'accueil