Daniel Murgue

 

Fils de Jean-Pierre Murgue, fabricant de rubans et de Pierrette Adélaïde Honor, né à Saint-Étienne le 7 août 1840 (consulter le registre), mort à Lyon 6e le 9 octobre 1918 (consulter le registre). Il ne semble pas avoir de parenté avec Mathieu Murgue.

Sa mère meurt à quelques jours de son cinquantième anniversaire, Daniel n'a pas seize ans et, s'il est le sixième enfant de la famille, il y en a encore quatre après lui que la soeur aînée, Antoinette, née en 1831, va élever.
Condisciple de Jules Garnier à l'École des mines de Saint-Étienne d'où il sortira ingénieur, premier de la promotion de 1860 et bréveté de première classe. Il sera président de la Société amicale des anciens élèves et, à ce titre, il lance en 1907 le projet de construction de nouveaux bâtiments pour l'École. Le projet est interrompu par la guerre de 1914-18 qui a tué de nombreux anciens élèves. La construction a lieu plus tard sur les plans de l'architecte Jean Joseph Bernard, l'École s'installe 158 cours Fauriel en 1927.

Ingénieur aux mines de Long-Pendu (Saône-et-Loire) de 1860 à 1863, ingénieur à la construction du chemin de fer des Dombes en 1864 puis aux mines de Bessèges (Gard). Il renonce à bénéficier de la dispense d'appel pour le personnel des mines de houille et est affecté comme capitaine des Mobilisés de Robiac (Gard) du 28 janvier au 15 mars 1871. Il est ingénieur civil des mines à Robiac lors de son premier mariage à Saint-Étienne le 17 juin 1872 avec Marie Louise Caroline Gire-Desjardins. Cette dernière meurt à Robiac le 12 mai 1875. Daniel Murgue retrouve alors son poste à Bessèges et fait de nombreux travaux sur la ventilation dans les mines. Il se remarie à Bessèges le 23 janvier 1882 avec Jeanne Marie Marguerite Félicité Vidal.

Il revient dans la région en 1893 comme sous-directeur aux mines de Montrambert et la Béraudière (La Ricamarie) où il remplace Eugène Pinel et recevra peu après la croix de Chevalier de la Légion d'honneur. Il devient directeur en 1895 et remplace de Villaine, il restera à ce poste jusqu'à sa retraite en 1914.
En 1901, il devient président de la société amicale des anciens élèves de l'École des mines de Saint-Étienne et on lui doit la construction de l'Hôtel des ingénieurs qui abritait cette société à l'angle de la rue du Grand-Moulin et de l'avenue de la Libération.
Le 24 avril 1906 il est élu président du Comité des houillères de la Loire et, à ce titre, il aura à gérer, entre autres, la lutte contre l'ankylostomiase.
En savoir plus... et plus sur la généalogie de Daniel Murgue.

Le nom de Daniel Murgue est gravé sur la façade de l'École des mines

Façade de l'École des mines de Saint-Étienne

Hôtel des Ingénieurs construit en 1907 par les architectes Godefroi Teisseire et François Clermont. Partiellement inscrit aux MH en 2007

Hôtel des Ingénieurs. Haut-relief (1907) "la métallurgie" de Paul Graf (1872-1947)

Hôtel des Ingénieurs. Haut-relief (1907) "la mine" de Paul Graf (1872-1947)
Retour page d'accueil