Joanny Morin

 

Joanny, fils de Jean-Marie Morin, employé de mairie (huissier) et de Marie Lapierre, lingère, né le 21 janvier 1865 à Saint-Étienne (consulter le registre), mort à Lupersat (Creuse) le 8 novembre 1941. Il n'a que 10 ans lorsque sa mère meurt à l'âge de 34 ans.

Élève à l'École de dessin de Saint-Étienne en 1880, il obtient des prix dans les concours de lavis, d'architecture et de dessin.
Il est employé à la voierie lorsqu'il se marie à Saint-Étienne le 23 octobre 1890 avec Marie Mélanie Piquiaud qui est originaire de Lupersat dans la Creuse. C'est là qu'il se retirera en 1921 pour les vingt dernières années de sa vie. Domiciliée à Lupersat, son épouse est morte à Mainsat (Creuse) le 22 mai 1947.

Au cours de sa carrière, il a réalisé de nombreux travaux architecturaux pour le compte de la municipalité comme pour celui de personnes privées. Il a terminé sous-directeur de la voirie municipale.

Réalisations de Joanny Morin
Maison du gardien du cimetière de Montaud, à partir de 1899

Immeuble, 9 rue Pierre Bérard (1902), partiellement inscrit MH en 2007

Maison rue de Tardy vers 1905

Immeuble, 30 rue Saint-Jean (1904), inscrit MH en 2007, gros plan sur un bow-window et la ferronnerie art nouveau

Maison les Violettes (1905), rue de la Vivaraize

Immeuble, 2 avenue de la Libération, construit en 1907 pour M. Preynat-Séauve, juge au tribunal de commerce, partiellement inscrit MH en 1994

Immeuble, 5 rue Traversière, construit en 1911 pour le couple Joanny Morin, inscrit MH en 2007

Rampe d'escaliers de la montée du Crêt-de-Roc (1913)

Joanny Morin a également dessiné plusieurs transformateurs électriques comme celui-ci
Retour page d'accueil