Auguste Bossu  

À gauche, Auguste Bossu vers 1930-35, à droite François Clermont vers 1929.
Photos extraites d'un groupe d'architectes, voir la source.

Auguste Bossu est né à Saint-Étienne le 2 juillet 1889 (consulter le registre). Son père, Jean-Claude Bossu, ajusteur, a d'abord épousé à Saint-Étienne le 10 juillet 1871, Marie Moulin, tailleuse. Trois enfants naîtront de cette première union mais Marie Moulin meurt le 16 février 1883. Il épouse alors Marguerite Déléage, couturière, à Saint-Étienne le 18 octobre 1884.
Auguste est le seul enfant du deuxième mariage car son père meurt en 1891 et sa mère en 1892.

Il se marie à Saint-Étienne le 30 janvier 1913 avec Marie Badiou (1893-1974).
Au début des années 1920, Auguste Bossu et l'architecte lyonnais François Clermont ouvrent une agence à Marseille qui se spécialise dans les Habitations Bon Marché, HBM. En 1923, ils fondent la Société des Immeubles par étages destinée à construires des immeubles vendus en copropriété.

On lui doit plusieurs bâtiments d'habitation mais il a marqué son époque par la construction, en 1932, de l'immeuble moderne à l'angle de la rue des Creuses et de la rue Michelet et surtout, en 1933 puis 1939, par la construction de deux immeubles sans escaliers aux n° 54 et 56 boulevard Daguerre. Ces trois bâtiments sont inscrits aux monuments historiques.

Il meurt à Saint-Étienne le 17 février 1946.

Immeuble rue du 4 septembre 1870, 1921-25, signé Clermont et Bossu

Immeuble rue du 11 novembre, 1930-31. Sur le toit, un solarium

Immeuble sans escalier construit en 1933

Immeuble sans escalier construit en 1939-1940

Image Google earth qui permet de voir le plan à la fois hexagonal et circulaire

Intérieur de l'immeuble

Immeuble place Jacquard, 1936

Aux victimes du devoir et de la guerre sur le site du Puits Couriot, monument érigé en 1920
Oeuvre du sculpteur Paul Graf (1872-1947) et des architectes François Clermont et Auguste Bossu
Retour page d'accueil