Rue Dard-Janin  

Plan de situation
Date de dénomination : 28.11.1924.

Jean Baptiste Alfred, fils de Jean Baptiste Paul Dard, épicier confiseur et de Claudine Lamarche, né à Dijon le 15 juillet 1833, mort à Saint-Étienne le 2 avril 1905 (consulter le registre).
Après des études de musique, il est contraint, pour des raisons financières, d'apprendre le métier de pâtissier. Il entre ensuite dans une étude de notaire lorsqu'une petite annonce lui permet de devenir employé dans un magasin de musique. Chanteur, il participe à des soirées à Besançon où il rencontre le compositeur Toury. Ce dernier s'installe à Dijon et Alfred Dard s'inscrit à ses cours. Lorsque M. Toury décide de s'installer à Saint-Étienne en 1852, Alfred le suit et crée la chorale des Enfants de la Loire en 1855.
Il épouse, le 21 juillet 1858 à Saint-Étienne, Françoise Marie Janin, nièce de Jules Janin et ouvre alors un magasin d'instruments de musique, 3 rue Royale (aujourd'hui rue de la République). Organiste de l'Église réformée, compositeur, chef d'orchestre au Grand-Théâtre en 1875, il crée le conservatoire municipal et en devient le directeur de 1888 jusqu'à sa mort. Officier de l'instruction publique, adjoint au maire Victor Duchamp.
Portrait de Dard-Janin, dictionnaire biographique de la Loire

Tombe de Dard-Janin au cimetière du Crêt-de-Roc, Saint-Étienne

Bronze de la sépulture au cimetière du Crêt-de-Roc, Saint-Étienne
Retour page d'accueil