Albert Raimond

 

Victor Philippe Albert, fils de Jean Raimond, gendarme à cheval à Lempdes (Lempdes-sur-Allagnon depuis 1996, Haute-Loire) puis garçon de recettes à Saint-Étienne et d'Anna Roux, né à Lempdes le 21 juillet 1885 (consulter le registre), mort à Saint-Priest-en-Jarez, où une rue rappelle sa mémoire, le 26 mai 1953.
Il est employé de commerce lors de son mariage à Saint-Étienne le 6 novembre 1913 avec Sophie Rose Gallien (1893-1975).
Il a ouvert, à Saint-Priest-en-Jarez, une entreprise de pièces de bicyclettes et a produit, à partir de 1924, le dérailleur "le cyclo" qu'il aurait inventé à moins que ce soit Claudius Bouillier.


Le logo de l'entreprise dans lequel on peut lire (assez difficilement) LE CYCLO


Comme Joanny Panel, c'est un compagnon de Paul de Vivie et il crée, en 1922, avec Jules Barellon et Jean-Frédéric Boudet, la course velocio.

Il s'engage dans la Résistance en soutenant financièrement les groupes et sera déporté pour ces faits. Il refusera, malgré les menaces, de mettre son usine à disposition de l'occupant. Il est nommé Chevalier de la Légion d'honneur le 16 avril 1953 mais il meurt le 25 mai. C'est donc sa famille qui recevra la croix le 24 avril 1955 des mains de Pierre Desgranges maire d'Andrézieux.

Il fut maire de Saint-Priest-en-Jarez de 1945 à 1952.

Son fils, Adolphe Louis dit Ado (1921-2013), a été à l'origine de la création du groupe Ange, du réseau Buckmaster. Père et fils reçurent le 27 avril 1949 une distinction britannique des mains du Consul de sa Majesté.

Albert Raimond, photo extraite du livre de René Gentgen La Résistance civile dans la Loire

Tombe d'Albert Raimond et de son épouse, Rose Gallien (1893-1975), au cimetière de Saint-Priest-en-Jarez
Retour page d'accueil