Le Père Lachaise

 

Gravure d'Étienne Gantrel (1646-1706) datée de 1694, source BNF

Du Père Lachaise, on connait surtout le célèbre cimetière pourtant il ne s'agit là que d'un surnom donné par les habitants voisins au cimetière de l'est parisien édifié sur une propriété des Jésuites où avait séjourné le Père Lachaise. Il n'y est d'ailleurs pas inhumé. Ce que l'on sait moins, c'est qu'il est né dans notre département.

François de la Chaize d'Aix est né le 25 août 1624 au château d'Aix sur le territoire de ce qui est aujourd'hui la commune de Saint-Martin-la-Sauveté (Loire), le château a aujourd'hui disparu. Il était le deuxième d'une fratrie de 12 enfants nés de Georges d'Aix, seigneur de la Chaize, chevalier de l'ordre de Saint Michel et de Renée de Rochefort. La mère de cette dernière était la soeur de Pierre Coton, le confesseur d'Henri IV.

Jacques Coton, frère de Pierre, avait fondé un collège à Roanne où leur petit-neveu allait faire ses études. Attiré par la Compagnie de Jésus et après son noviciat, il est envoyé à Lyon où il étudia la philosophie, les mathématiques puis la théologie. Il dispensa des cours de philosophie et, devant la demande, en proposa une version imprimée en 1661.

Il enseigna à Lyon puis à Grenoble, mais, nommé Provincial, il revint à Lyon sur demande de l'archevêque. Ce dernier, Camille de Villeroy, qui avait été nommé par Louis XIV pour administrer le diocèse, fit comprendre au roi que, pour remplacer son confesseur, le père Ferrier défunt, il devait choisir le père La Chaize alors âgé de 51 ans.

Il meurt à Paris dans la maison des jésuites le 20 janvier 1709 et est inhumé dans l'église de la Compagnie aujourd'hui église Saint-Paul-Saint-Louis.

En 1859, Régis Chantelauze a publié un livre très complet sur le sujet : Le Père de La Chaize confesseur de Louis XIV.

Retour page d'accueil