Place Auguste Graeff  

Plan de situation
Date de dénomination : 07.09.2009.

Michel Ignace Auguste, fils de Nicolas Ignace Graeff, receveur particulier de l'arrondissement de Sélestat et de Rosine Antoinette Mathieu, né à Sélestat (Bas-Rhin) le 11 mars 1812, mort dans sa propriété de Boisset-lès-Montrond (Loire) le 6 août 1884 (consulter le registre).
Polytechnicien, il est ingénieur en chef des ponts et chaussées de la Loire de 1856 à 1869. Assisté de Pierre Conte-Grandchamp et d'Adrien de Montgolfier, il réalise le barrage du Gouffre d'Enfer sur le Furan. Il s'est chargé de l'assainissement de la plaine du Forez avec la construction du canal du Forez.
Il est l'auteur de Constructions des canaux et des chemins de fer (1861), Mémoire sur le mouvement des eaux dans les réservoirs à alimentation variable (1873), Traité d'hydraulique (1882-83). Il a été ministre des travaux publics en novembre et décembre 1877. Officier de la Légion d'honneur en 1861.
Son fils Paul (1852-1938) était colonel et a été nommé Officier de la Légion d'honneur. Il était le père de Michel, lieutenant, et Henri, aspirant, tués durant la guerre de 14-18. Leurs noms figurent sur le monument aux morts de Boisset-lès-Montrond.
Auguste Graeff, voir la source

Maison natale d'Auguste Graeff, aujourd'hui 19 rue du Sel, Sélestat

La plaque commémorative posée le 14 juillet 1930

Biographie issue des archives de l'Assemblée Nationale

Monument aux morts de Boisset-lès-Montrond, Henri Graeff tué en 1914, Michel Graeff tué en 1915, source
Retour page d'accueil