Rue Guy Colombet  

Plan de situation
Date de dénomination : 17.02.1886, ancienne petite rue Mi-Carême.

Fils de Jehan Colombet, notaire et de Jehanne Debranges, né à Saint-Amour (Comté de Bourgogne, Jura aujourd'hui) et baptisé le 20 novembre 1632, mort à Saint-Étienne le 23 mai 1708 (consulter le registre).
Docteur en théologie de la faculté de Paris, il est nommé curé de la Grand'Église à Saint-Étienne en 1664. Il sera en même temps doyen du Chapitre de Saint-Amour jusqu'en 1700. À Saint-Étienne, on lui doit la fondation de la Maison de Charité rue Tarentaize en 1674, de nombreuses actions de charité en faveur des pauvres et des filles-mères et les premières écoles gratuites à partir de 1679. A son décès Guy Colombet n'oublia pas sa ville natale puisque par testament du 20 mai 1708, il institua l'hôpital de Saint-Amour, légataire universel d'un domaine considérable situé à Nanc (commune voisine de Saint-Amour), d'une dîme à Beaupont (Ain), de vignes et de terres dans diverses communes proches de Saint-Amour.
Portrait de l'abbé Guy Colombet
Collection Histoire et Patrimoine de Saint-Étienne / musée du vieux Saint-Étienne

Signature de Guy Colombet sur un acte de 1674 de l'église Saint-Étienne. AD 42

Plaque à la mémoire des curés de la Grand-Église et notamment Guy Colombet d'abord inhumés dans la chapelle de la Monta
Retour page d'accueil