Les résistants dans la Loire

 

Le service historique du Ministère de la défense a diffusé les noms, dates et lieux de naissance des résistants. Ce site n'étant plus accessible, les données peuvent être lues sur le site du musée de la Résistance.

Les dossiers sont homologués dans 5 catégories : - FFC Forces françaises combattantes,
- FFI Forces françaises de l'intérieur,
- FFL Forces françaises libres,

- RIF Résistance intérieure française,
- DIR Déportés et Internés résistants.
 

Deux bases de données sont accessibles : - l'une répertorie les résistants nés dans la Loire : accédez à cette base de données

- l'autre les résistants morts dans la Loire où qu'ils soient nés : accédez à cette base de données

 
Nous avons pu compléter les fiches individuelles grâce aux mentions marginales des actes de naissance lorsqu'elles existent sur les registres de l'état-civil en ligne ou dans les mairies. D'autres informations ont pu être apportées grâce au site Mémoire des hommes qui recense les morts au combat, au Mémorial genweb qui collecte les données des monuments aux morts, à la fondation pour la mémoire de la déportation qui publie les listes de déportés train par train et au site des déportés qui s'appuie sur les publications du Journal Officiel.

Ces données ont également permis de corriger des noms, des dates et des lieux de naissance ainsi que de supprimer des doublons. Malgré tout, un certain nombre de références présentent des incertitudes ou des données divergentes selon les sources, elles ont le plus souvent été conservées telles que le ministère les diffuse. Certains dossiers ne précisent pas la commune de naissance mais seulement le département, d'autres n'indiquent pas la date de naissance ou une date fictive.

Les bases de données ne recensent malheureusement pas tous les résistants qui ont combattu dans notre région, mais seulement ceux qui sont nés ou morts dans la Loire.

Une étude des dates de naissance des résistants montre que le plus âgé était né en 1865 et a survécu à cette période, de même que le plus jeune qui était né en 1931. La courbe suivante indique le nombre de résistants nés dans la Loire en fonction des années de naissance. On voit que de nombreuses années sont couvertes avec un pic pour les naissances en 1923 et 1924.

La consultation des dossiers individuels est libre en salle de lecture et la reproduction autorisée. Cet accès ne peut donc pas se faire en ligne, nous nous contenterons donc de ces renseignements qui constituent un premier hommage à ces hommes et à ces femmes qui ont combattu pour la liberté et particulièrement à ceux qui sont morts pour la France.

Si vous constatez une anomalie ou si vous avez des renseignements complémentaires, n'hésitez pas à envoyer un message.

Retour page d'accueil