Famille Marrel

 
Famille de maîtres de forges originaire de Saint-Martin-la-Plaine.
Au XVIIe siècle, les Marrel, écrit et parfois même signé sur certains actes Marret, étaient des vignerons. De cette famille, est issu Joseph, né à Saint-Martin-la-Plaine le 17 décembre 1704 qui sera lui-même vigneron. Il épouse, à Saint-Martin-la-Plaine le 10 février 1733, Etiennette Girard, fille d'un vigneron de Saint-Paul-en-Jarez. Parmi leurs enfants, tous nés à Saint-Martin-la-Plaine, certains deviendront forgerons dont le dernier, François, est à l'origine de cette lignée de maîtres de forges. Joseph meurt le 23 janvier 1761.

François, né le 31 décembre 1749, est forgeron au moment de son mariage, à Saint-Martin-la-Plaine le 18 juin 1776, avec Françoise Frécon (Tartaras 18.05.1755 - Saint-Martin-la-Plaine 12.11.1837). C'est lui qui fonde une forge dans laquelle était fabriqué du matériel pour les mines mais aussi des boulets pour les arsenaux de la première République. Il meurt à Saint-Martin-la-Plaine le 9 février 1835.

Son fils Charles naît à Saint-Martin-la-Plaine le 14 novembre 1792 et meurt à Rive-de-Gier le 24 avril 1866. Il épouse, à Saint-Paul-en-Jarez le 10 décembre 1817, Marguerite, dite souvent Marianne, Bertholon (Doizieux 10.12.1795 - Rive-de-Gier 26.04.1882).

Ils auront 8 enfants, tous nés à Saint-Martin-la-Plaine, dont 6 garçons survivants qui fonderont, avec leur père, l'usine de Rive-de-Gier en 1853 :
- Françoise, l'aînée et seule fille (13.11.1818 - 29.12.1845), tailleuse, célibataire, meurt à 27 ans à l'hôpital de Montpellier.
- Joseph n'a vécu que trois jours (20/02/1821 - 23/02/1821).
- Jean-Baptiste est né le 22 février 1822 et se marie, à Saint-Martin-la-Plaine le 15 mai 1845, avec une fille de forgeur, Claudine Boudard (17.01.1825 - 30.01.1884). Chevalier de la Légion d'honneur en 1868. Il meurt à Saint-Martin-la-Plaine le 20 août 1904.
- Jean-Marie (photo) est né le 8 mai 1824 et se marie à Saint-Martin-la-Plaine le 26 novembre 1851, avec une fille de forgeur, Pierrette Antoinette Sibert (31.05.1830 - 18.04.1911). Il a été décoré de l'ordre du Sauveur de Grèce pour avoir fourni les blindages de cuirassés de ce pays. Il meurt à Rive-de-Gier le 3 mai 1913.
- Antoine est né le 28 mai 1826, il restera célibataire et recevra la croix de Chevalier de la Légion d'honneur en 1877. Il sera atteint de cécité et mourra à Rive-de-Gier le 2 avril 1886.
- Jean-François est né le 15 février 1828 et se marie, à Rive-de-Gier le 18 février 1855, avec une fille de négociant, Claudine dite Jenny Fulchiron. Directeur des Forges de la Loire et du Midi, il sera fait Officier de la Légion d'honneur en 1889. Il meurt à Rive-de-Gier le 2 avril 1890.
- Étienne François est né le 8 février 1834 et se marie, à Rive-de-Gier le 31 janvier 1864, avec la fille d'un maître de verreries, Marguerite Pulchérie Richarme (10.09.1838 - 20.02.1917). Il meurt le 8 février 1920.
- Charles est né le 3 octobre 1836 et se marie, à Rive-de-Gier le 5 mai 1867, avec la soeur de la précédente, Françoise Philomène Étiennette Richarme (27.02.1840 - 30.01.1897). Directeur des forges de la Loire et du Midi, membre de la Chambre de commerce de Saint-Étienne à partir de 1879, donateur à la ville de Rive-de-Gier de 550 000 F pour la construction d'un hôpital de 100 lits et d'une rente à 3 % de 10 000 F pour dotation à cet établissement, Chevalier de la Légion d'honneur en 1902, il meurt à Rive-de-Gier le 29 janvier 1912.

Peu avant la mort de leur père, les frères Marrel créeront l'usine des Étaings sur la commune de Châteauneuf, d'une superficie de plus de 12 hectares avec une cheminée de 107 mètres de haut construite en 1867, la plus grande d'Europe à cette époque, classée monument historique en 1992. Aujourd'hui, l'usine de Châteauneuf appartient au groupe Arcelor-Mittal et fabrique des pièces d'acier de haute performance et de forte épaisseur.
Les frères Marrel possédaient aussi une usine à La Capelette près de Marseille.


Lettre de 1877 de l'entreprise de Rive-de-Gier


Plusieurs châteaux de Saint-Martin-la-Plaine appartenaient à la famille. Le château de la Ronze transformé en logements sociaux, le château du Plantier, construit entre 1868 et 1884, propriété de Jean-Baptiste et de son fils Jules, qui a été cédé en 1986 à la commune pour en faire un centre social et le bâtiment du Pré-Bayard, agrandi pour en faire un château qui abrite la mairie depuis 1973. La tour Saint-Martin, dite aussi tour de la Jalousie, a été construite en 1905 par Jean-Marie et son fils Henri.
A Rive-de-Gier, le château du Mouillon, partiellement inscrit aux monuments historiques agrandi à partir de 1894 par l'architecte Francisque Dodat.


Château du Mouillon à Rive-de-Gier, Ministère de la culture, base Mérimée
Retour page d'accueil