Rue Maître Simone Levaillant

 

Plan de situation
Date de dénomination : 02.05.2000.

Adèle Simonne, fille d'Edmond Levaillant, négociant et de Camille Nordmann, née à Saint-Étienne le 19 novembre 1904 (consulter le registre), selon l'état-civil elle est morte en déportation à Lublin Maïdanek (Pologne) le 30 mars 1943. Morte pour la France, Médaille militaire, Croix de guerre avec palmes.
Stagiaire en décembre 1927, elle est la première femme avocate du Barreau de Saint-Étienne, inscrite au tableau de l'Ordre le 20 octobre 1932. Elle est membre du Comité National d'Études Sociales et Politiques, s'engage dans les luttes féministes et fait partie, en 1935, du Comité de Patronage des Enfants Délinquants et en danger moral du Département de la Loire. D'origine juive, elle est arrêtée, peut-être également pour des faits de résistance, avec, entre autres, le Docteur Joseph Mossé, le 14 mars 1943, à la suite d'un attentat contre les troupes d'occupation et déportée.
Une salle de la maison des avocats porte son nom.
Un frère cadet, Joseph, né le 14 février 1907, a lui même été résistant et déporté mais est rentré d'Allach et est mort le 25 janvier 1995.
Portrait de Simone Levaillant, voir la source

Tombe de la famille Levaillant au cimetière du Crêt-de-Roc à Saint-Étienne, où reposent les parents de Simone

Inscription à la mémoire de Simone Levaillant
Retour page d'accueil