Rue Pierre Dupont  

Plan de situation
Date de dénomination : 02.03.1900, ancien CV n°1 de La Terrasse à Châteaucreux.

Pierre Antoine, fils de Jean-Baptiste Dupont, éperonnier et de Marie Françon, né à Lyon le 23 avril 1821 (consulter le registre), mort dans cette même ville le 24 juillet 1870 (consulter le registre).
Sa mère meurt le 4 avril 1825 et, malgré le remariage de son père le 8 juin 1826, il va être confié à son parrain, l'abbé Laurent, curé de Rochetaillée-sur-Saône.
Poète et chansonnier, il rencontre Rachel de passage à Lyon et, en avril 1841, il part tenter sa chance à Paris. Il revient à Lyon après le décès de son épouse Marie Élise Henicque. Ses oeuvres furent chantées dans de nombreux lieux à Saint-Étienne. On pourra citer Fanny Monteiller dite Stéphanie qui interprétait ses chansons à l'Eldorado lyrique, 8 rue Praire. La chanson la plus connue de Pierre Dupont est sans doute Les boeufs écrite en 1846. On dit qu'il aurait écrit Les sapins en 1847 après son passage à Saint-Genest-Malifaux. Il fut imité par Rémy Doutre. En savoir plus...
Portrait de Pierre Dupont, lithographie Émile Vernier d'après une photo de Nadar 1862
Bibliothèque de Saint-Étienne

Buste de Pierre Dupont dans le jardin des Chartreux
À remarquer sur le socle, une gravure rappelant la chanson Les boeufs
Source : http://ruesdelyon.wysiup.net/

Le monument en 1910 accompagné de bronzes fondus depuis
Archives municipales de Lyon

Buste de Pierre Dupont dans un square de Rochetaillée-sur-Saône
Source : http://www.rochetaillee-sur-saone.fr/Pierre-Dupont.html

Pierre Dupont et sa muse dans le jardin de la Préfecture à Lyon (1910)
Sculpture de Jean-Louis Chorel (Lyon 28.01.1875 - Villeurbanne 04.06.1946)

Plaque apposée sur l'Hôtel Dieu dans la partie où est né Pierre Dupont

Plan du lieu de naissance de Pierre Dupont au n°79 quai de l'Hôpital. Un logement d'une pièce, servant aussi de boutique, accolé à l'Hôtel Dieu
Cadastre des archives départementales du Rhône

Plaque apposée sur la maison au n°46 de la rue qui porte aujourd'hui son nom à la Croix-Rousse (autrefois place d'Armes aux Chartreux) où il résidait chez son frère Sébastien de 2 ans son cadet. Auteur : Fr. Latreille dans Wikipedia
Retour page d'accueil