Rue Dormand  

Plan de situation
Date de dénomination : 02.03.1900, ancienne rue du Parvis de Notre-Dame.

Jean-Jacques, fils de Pierre Louis Dormand, négociant et de Françoise Élisabeth Salichon, né à Saint-Étienne le 28 juin 1809 (consulter le registre), mort dans cette même ville le 24 octobre 1873 (consulter le registre).
Il enseigna la musique à l'orphelinat de Saint-Genest-Lerpt puis à l'hospice de la Charité à Saint-Étienne et créa, rue Notre-Dame (rue qui a pris son nom) des cours du soir ainsi qu'une chorale. Son grand-père, Clément, marchand et maître apothicaire, avait fondé la pharmacie de l'Hôtel-Dieu (démoli au début du XXe siècle et qui se trouvait à l'emplacement du bâtiment des Postes aujourd'hui).
Bâtiments se trouvant dans la rue Dormand.

L'église Notre-Dame, deuxième paroisse de la ville créée en 1668. Construction en 1669-1670 sur un terrain donné par Jean Blachon
La façade a été refaite en 1859-1862 par l'architecte Gérard. Les cinq statues de façade sont de Joseph Hugues Fabisch (1812-1886).
Voir la page consacrée à la rue et à l'église.

Maison des Feugerolles du XVIIIe siècle rénovée en 1992 (au n°2 de la rue).

Retour page d'accueil