Rue Désiré Claude  

Plan de situation
Date de dénomination : 29.05.1914, ancienne rue Désirée.

Il serait né à Châtillon-sur-Seine (Côte-d'Or) en 1623 et mort à Saint-Étienne en 1702.
Simon Claude Désiré, Désiré serait son patronyme, artiste bourguignon à qui l'on doit, avec Lamoureux Abraham-César, la superbe chaire de l'église Notre-Dame classée au patrimoine national ainsi que des boiseries au château de Sury-le-Comtal.
Chaire de l'église Notre-Dame datée de 1693-1694, inscrite au patrimoine national. Hexagonale supportée par un atlante (Samson). Les cinq faces visibles du garde-corps sont ornées de cinq têtes en bas-relief : le Christ, Saint Jean-Chrysostome, Saint Augustin, Saint Grégoire le Grand, Saint Jérôme. Aux quatre angles sont placées les statues des quatre évangélistes. L'abat-voix est soutenu par deux cariatides. Il est décoré de statuettes d'anges et de guirlandes. À l'extrémité supérieure, l'ange du Jugement Dernier, debout sur une nuée, sonne de la trompe.

La chaire avant le vol, on y voit les décorations basses et, sur la face avant
à gauche Saint Jean et à droite Saint Mathieu

La chaire aujourd'hui, Saint Jean et les décorations basses ont disparu
Saint Mathieu a été déplacé lors de la restauration

La statue de Saint Jean qui a été volée, bulletin de la Diana n° 18

Fresque (les armes) de Marius Longeon (père d'André Longeon) 36 rue Désiré Claude

Fresque (les cycles, la passementerie) de Marius Longeon (père d'André Longeon) 36 rue Désiré Claude
Retour page d'accueil